Arrêter de se laver les cheveux : la méthode no-poo

Ma recette de no poo pour cheveux colorés (racines) est très simple à mettre en oeuvre, sans trop de prise de tête. J’ai en effet parcouru de nombreux articles avant de me lancer et finalement, comme pour beaucoup de choses, c’est l’expérience personnelle qui permettra de voir ce qui convient au mieux à ses propres cheveux.

Comme toutes les recettes, la mienne conviendra à certains types de cheveux, pas tous, et je ne reflète ici que ma propre expérience.

Quel était le profil de mes cheveux avant le no poo ?

Ils sont fins donc ils avaient très peu de volume. Les racines avaient tendance à graisser au bout de 2/3 jours, ce qui fait que je les lavais 2 à 3 fois par semaine, avec un shampoing de grande surface. J’ai déjà essayé un shampoing acheté chez le coiffeur mais sans voir de différences avec mes shampoings habituels.

D’ailleurs petite réflexion à ce sujet, quand je vais chez le coiffeur, il m’est proposé des shampoings L’Oréal professionnel. Et quand je demande aux coiffeurs-vendeurs la différence avec du L’Oréal grand public, la réponse est toujours la même ; les produits grands publics L’Oréal sont mauvais pour les cheveux. Étonnant.

Comment arrêter de se laver ses cheveux lorsqu’on les colore ?

J’ai souhaité commencé après une visite chez le coiffeur (pour colorer les racines de mes cheveux grisonnants).

Les premiers jours, c’était un peu difficile et j’ai fait appel à 2 shampoings secs en une semaine. Il est dit un peu partout qu’un peu de maïzena suffit pour faire des shampoings secs, pour ma part j’ai quand même acheté une bombe de shampoing sec en grande surface pour plus de praticité car je m’imaginais mal avec ma maïzena sur le crane.

Tout en prenant soin de bien les coiffer matin et soir, y compris tête en bas, puis de rincer ma brosse à l’eau tiède chaque soir. Ainsi elle avait le temps de sécher pendant la nuit. Et je la nettoyais au savon tous les deux/ trois jours.

Quelle brosse pour le no poo ?

Le choix de la brosse est important : il faut qu’elle puisse lisser le sébum des racines vers les pointes. J’ai opté pour une brosse à poils.

Rapidement (au bout d’une semaine), mes cheveux étaient plus volumineux, plus doux aussi. Moi qui ai dépensé autant dans des shampoings et soins voluminateurs, il suffisait juste de ne plus rien utiliser qui agresse autant le cheveu…

L’astuce : j’ai aussi testé le brossage en alternant deux brosses (à poils de sanglier), une pour le matin et une autre pour le soir, et en les lavant après chaque brossage. En hiver les brosses ont ainsi mieux le temps de sécher. Je ne peux pas dire qu’une méthode soit mieux qu’une autre, à vrai dire je pense revenir vers un lavage de brosse tous les 2/3 jours, c’est quand même moins contraignant.

Donc pour en revenir à ma méthode de no poo :

  •  les 10 premiers jours, j’ai fait deux shampoings secs quand j’avais l’impression qu’ils devenaient gras sur les racines. Puis j’ai continué en les rinçant uniquement 3 fois en une semaine.
  • dès la 3e semaine, je suis passée à deux rinçages /semaine. Je n’ai pas fait de shampoing au rassoul, vinaigre de cidre, bicarbonate…

J’ai en effet voulu tenter de rentrer dans le vif du sujet, quitte à tenter les recommandations habituelles lors d’une autre tentative d’arrêt du shampoing.

Et miracle, ça marche !

Avant-après : le « à peu près no-poo »

Aujourd’hui après 3 mois de (à peu près) no-poo, j’ai pris mon rythme : ils sont lavés chez le coiffeur avec du shampoing (légèrement), une fois toutes les 6 semaines,  pour rincer la couleur.

Chez moi, je fais 1 rinçage à l’eau par semaine, en prenant soin de bien les rincer pendant quelques minutes. Je les brosse matin et soir pour répartir le sébum. J’avais lu qu’il fallait les masser pour qu’ils soient plus vigoureux et en meilleure forme, j’avoue que je le fais plutôt pour bien rincer le sébum partout plutôt que pour une repousse plus rapide.

J’ai l’impression d’avoir plus de cheveux, d’avoir des cheveux qui se sont épaissis, sans pour autant les sentir sale. Au contraire, ils sont beaux et semblent en meilleure santé, je n’ai plus de fourche pour le moment. Je les attachais souvent auparavant car ils semblaient si fins.. mais plus maintenant, ils sont tout le temps détachés. Par ailleurs le crâne me démangeait souvent avant dès qu’ils étaient un peu sales, ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Le mot de la fin sur ma recette no poo

Je ne fais pas de prosélytisme pour le nopoo, d’ailleurs je ne dis pas moi-même qu’un jour je n’aurai pas envie de ressentir le shampoing sur mon crane et peut-être que j’arrêterai ce type de soin, qui sait ?

En effet pour le moment, même après plusieurs mois, je suis toujours en phase d’observation sur la santé de mes cheveux. Je pense qu’il faut encore attendre pour voir un résultat plus définitif (le temps que les cheveux poussent).
Bien sûr je viendrai vous en donner des nouvelles.

Et vous, le no-poo, vous avez tenté ?

 

Photo d’illustration en tout début de no-poo